Bienvenue sur le forum rats.
 
AccueilS'enregistrerConnexion




Partagez | 

 

 [COMPORTEMENT] Apprivoisez et éduquez vos rats

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diane
Déesse des ratounes
Déesse des ratounes
avatar

Féminin
Messages : 20919
Age : 32
Localisation : Gennevilliers
Inscription : 22/02/2009

Dans le monde du rat : Z'Orange Mécanique (ZOM)

MessageSujet: [COMPORTEMENT] Apprivoisez et éduquez vos rats   Lun 24 Oct 2011, 14:42


Apprivoisement et éducation du rat domestique

 Vous venez d'adopter Raoul et Ratatouille, et là : problème ! Ils vous fuient ou vous mordent, le premier contact n'est pas aisé, vous pensez "on m'a dit que les rats étaient des animaux merveilleux, me voilà bien embêté, m'aurait-on menti ?"
Pas de panique ! Tout ceci est souvent tout à fait normal : vos rats ont besoin d'être mis en confiance et d'apprendre à vous respecter.

Avant tout : comment les apprivoiser ?
Puis, que faire pour qu'ils vous respectent et apprennent éventuellement la propreté et également quelques tours ?

Voici quelques astuces pour bien apprivoiser et éduquer vos rats en toute simplicité.    
     
L'apprivoisement

Vos rats viennent d’arriver. Ils se retrouvent dans un environnement qu’ils ne connaissent pas, entourés d’odeurs et de bruits inhabituels. Ils peuvent se montrer très craintifs, très stressés et parfois même agressifs en raison de la peur qu’ils ressentent.

Il est très important de respecter un temps d’adaptation, afin de ne pas rajouter une source de stress inutile.

Installez vos rats dans leur nouvelle cage aménagée (une cachette est nécessaire pour qu’ils puissent se sentir à l’aise), donnez leur à manger et laissez les tranquilles quelques heures, afin qu’ils puissent se reposer suite aux chamboulements qu’ils ont vécu.

Plusieurs éléments pourront vous permettre de vous familiariser avec vos rats :

  • Une stimulation auditive, visuelle et olfactive répétée,
  • Le « renforcement positif » par les friandises,
  • Un contact physique en douceur
  • Une stimulation par le jeu

Il est important que leur cage soit dans une pièce à vivre, pour qu’ils puissent régulièrement vous voir et s’habituer à votre présence. N’hésitez pas à vous assoir devant leur cage plusieurs fois par jour, et à l’ouvrir, puis à leur parler tout en leur tendant des friandises.
Les rats sont des animaux très curieux : le son de la voix humaine ainsi que l’odeur des friandises ne les laisseront pas de marbre !

Vous pouvez également mettre un vieux T-shirt (auquel vous ne tenez pas), que vous aurez porté au préalable, en guise de dodo dans leur cage. Les rats associeront votre odeur à une présence rassurante.


Si vous n’arrivez pas à toucher vos rats, et s’ils vous mordent à sang quand vous cherchez à les caresser, vous pouvez leur présenter votre poing fermé (afin d’éviter les morsures douloureuses ou mal placées), devant la porte ouverte de leur cage, sans bouger, jusqu’à ce qu’ils viennent d’eux-mêmes vous renifler. Ne vous inquiétez pas s’ils vous mordillent, les rats goûtent quasi-systématiquement ce qu’ils ne connaissent pas, ce n’est pas pour autant un signe d’agressivité.
Lorsque les rats semblent se lasser, retirez votre main calmement, et recommencez régulièrement.
Vous finirez par pouvoir les toucher sans qu’ils fuient systématiquement, et il est également fort possible qu’ils grimpent sur vos bras pour venir vous explorer en prenant peu à peu confiance.

Ne brusquez jamais vos rats : laissez-les venir sur vos mains plutôt que de les attraper de force.


Donnez leur régulièrement des friandises, associées à un son particulier : par exemple leur nom ou bien un petit claquement de langue, etc.
Ceci vous servira par la suite à les appeler pour qu’ils viennent vers vous.
Les friandises peuvent être données à chaque « bonne action » effectuée, afin d’agir en renforcement positif : le rat est très intelligent, et associera la récompense à l’action. Si vous lui donnez une friandise lorsqu’il vous lèche les doigts, ou vient vers vous, il aura ensuite tendance répéter ces actions, dans l’attente d’une friandise dans un premier temps, puis tout naturellement par la suite.


Le jeu est également un excellent moyen de nouer contact avec vos rats.
Vous pouvez dans un premier temps faire courir un pinceau/une plume/un bout de ficelle/une lanière de sopalin devant leur cachette. Les rats chercheront à attraper cette « chose qui dépasse » en se cachant régulièrement s’ils ne sont pas à l’aise, et s’enhardiront de plus en plus, au point d’en oublier leurs craintes.
Ils devraient rapidement accepter d’être touchés. Vous pourrez à cette occasion les mettre sur le dos pour leur chatouiller le ventre (c’est une bonne façon d’aborder le retournement en douceur, de façon non traumatisante), les faire courir après vos mains, etc.

Une étude a mis en lumière le fait que les rats riaient lorsqu’ils étaient chatouillés, et y prenaient grand plaisir, recherchant alors d’eux-même le contact :


Le jeu vous permettra de développer une belle relation de complicité avec vos rats.


Si vos rats sont extrêmement timides malgré plusieurs semaines d’approche en douceur, vous pouvez les attraper délicatement en plaçant une main sous leur ventre et une autre sur leur dos, et en les soulevant lentement pour ne pas les brusquer.
Vous pouvez ensuite les poser sur vous, voire sous votre T-shirt par exemple, afin qu’ils soient à la fois « cachés » par le tissu, et en contact direct avec vous pour associer votre odeur à une présence rassurante.

Répétez ces gestes plusieurs fois par jour, en les associant aux friandises de temps à autre : vos rats prendront vite confiance et seront rapidement ravis de vous voir.


L'éducation

Un chef sympathique :
    Le rat est un animal social, à savoir qu’il vit en colonies fortement hiérarchisées. La notion de hiérarchie fait partie de son développement, il est important pour lui de vivre dans un environnement stable avec des limites définies.

    Vos rats vivent chez vous, et il sera parfois bon de leur rappeler que tout n’est pas autorisé, afin qu’un respect mutuel puisse s’instaurer. Il sera ainsi de temps à autre nécessaire de recadrer un rat qui vous a pincé trop fort ou mordu, pour « tester vos limites ». Cela est relativement fréquent lors de la crise d’ado, qui a généralement lieu entre les 4 et 10 mois du rat.

    Pensez à récompenser vos rats, leur donner des friandises, les papouiller quotidiennement. Vous êtes leur allié et leur point de repère, pas leur ennemi, ni un chef tyrannique.
    Gardez une attitude constante à leur égard, basée sur la douceur, le respect, et la confiance.



Recadrer un rat qui a eu un comportement déplacé :
    Avant toute chose, il est impératif de comprendre l’origine du problème, afin de déterminer pourquoi votre rat s’est montré agressif et de pouvoir y remédier de la façon la plus appropriée qui soit.

    Le recadrage ne doit intervenir que lorsqu’il est totalement justifié : il ne faut jamais oublier que les rats n’ont pas le même rapport que les humains à la valeur des choses, et peuvent également réagir par peur, incompréhension, par excès d’hormones, douleur, etc.
    Les rats ne sont pas des peluches, mais des êtres sensibles, avec leurs humeurs, leurs personnalités, et peuvent être influencés par de très nombreux paramètres.

    La remise en place ne doit intervenir que si le rat adopte un comportement agressif dont l’origine n’est pas pathologique ou liée à un stress important. Ne l’envisagez jamais comme « LA » solution à tous les problèmes : elle pourrait avoir un effet très néfaste sur le rat si son comportement découle d’un mal-être physique ou moral. Il serait par exemple très injuste et traumatisant de recadrer un rat qui a mordu en raison d’une forte douleur ou d’une peur panique, cela ne pourrait que renforcer son agressivité, ou lui faire perdre confiance en vous.
    Un rat qui « teste » aura tendance à venir pincer de lui même, de plus en plus fort, dans l’attente d’une réaction de votre part, alors qu’un rat traumatisé, blessé ou malade mordra en se sentant acculé, de façon défensive.

    Ne recadrez jamais un rat nouvellement arrivé, qui n’aurait pas encore réussi à prendre ses marques. Un rat craintif a besoin de douceur et de soutien avant tout.

    Ces articles peuvent vous aider à y voir plus clair : >> L'Agressivité hormonale << et >> Les troubles comportementaux du rat domestique <<.

    Lorsque votre rat se montre agressif/vous teste, n’attendez pas pour le remettre en place : il est très important que ceci soit fait au moment de la faute, afin que le rat puisse établir un lien de cause à effet entre son action et votre réaction.

    Comment procéder ?

    Tout d’abord, il est très important de comprendre qu’il s’agit toujours d’une question d’individu et de contexte. Une méthode qui fonctionne sur un rat n’aura pas forcément d’impact sur un autre : il faut savoir s’adapter au vécu de chaque rat, et à chaque situation.
    N’hésitez pas à tester les différentes méthodes abordées avec un rat difficile, afin de voir laquelle lui convient le mieux.

    Voici les méthodes les plus fréquemment utilisées :
    • En premier lieu, prononcez « non », d’un ton ferme, sans lui crier dessus. L’intonation est bien plus importante que le volume sonore de votre voix. Cela suffit généralement à dissuader le rat de recommencer.

    Si le rat s’évertue à vous provoquer de façon répétée (par exemple, s’il vous teste en revenant vous pincer à plusieurs reprises, en surveillant vos réactions), vous pouvez passer à la phase « domination » :
    • Attrapez votre rat et retournez-le (dos vers le sol, ventre vers le plafond), maintenez-le dans cette position en posant deux doigts sur son thorax, pour simuler le retournement par un rat dominant (n’appuyez surtout pas trop fort, vous pourriez lui faire mal ! Empêchez-le simplement de trop bouger),
    • Soufflez lui ensuite sur le nez, par petits coups et de façon répétée, s’il se débat trop ou proteste en criant. Cela calme généralement les rats récalcitrants. Attendez quelques secondes que le rat reste immobile en position retournée, puis remettez-le calmement dans sa cage, toujours en douceur, avec des mouvements lents et mesurés.

    Ceci doit être effectué uniquement en cas de provocations répétées et destructrices (morsure / pincement violent). Les rats comprennent très bien nos intentions, ainsi un simple « non » prononcé sur un ton ferme suffit la majeure partie du temps lorsque votre rat fait une bêtise.

    Le retournement correspond aux mouvements effectués par les rats dominants sur leurs congénères, c’est une technique qui fonctionne généralement bien dans le cas de rats relativement têtus et peu coopératifs, elle ne doit être utilisée qu’en cas de réel besoin, et JAMAIS avec un rat agressif hormonal, très énervé ou traumatisé. Vous risqueriez alors la morsure, et le rat ne serait pas plus calme pour autant.

    Le renforcement positif à base de friandises est préférable aux remises en place, quand bien même celles-ci peuvent s’avérer pratique avec des rats difficiles, qui vous connaissent bien (j’insiste sur ce point, il est impératif que le rat soit habitué à vous avant d’employer ces méthodes).

    • L’isolement peut également être employé dans certains cas, notamment pour calmer un rat énervé.
      Isolez le rat dans une boîte de transport que vous placerez dans un endroit calme, et laissez-le tranquille pendant dix à vingt minutes environ. Au terme de cette période d’isolement, vous pouvez le remettre dans sa cage habituelle, toujours en douceur.

    Cette méthode est souvent efficace dans le cas d’une bagarre qui aurait échauffé les esprits, mais peut également avoir l’effet inverse à celui désiré (le rat peut chercher à se « venger » de cette privation, en s’en prenant à ses copains).



Apprendre la propreté à un rat :
    Ceci n’est pas une mince affaire ! Pour tout dire, il se peut même que vous n’arriviez jamais à leur inculquer des notions de propreté, mais ça vaut quand même le coup de tenter, au cas où vous auriez des rats particulièrement réceptifs au bon état de leur cage.

    Pour ce faire, il est important de leur offrir deux types de litière ou bien des zones sans litière et des « coins toilettes » avec des bacs remplis de litière.

    Quelques exemples d'aménagements possibles :
    • Cage avec drybed et petits bacs "toilettes" contenant de la litière de cellulose ou de coton,
    • Cage avec de la litière de chanvre et des bacs "toilettes" contenant de la rafle de maïs,
    • Cage sans litière, avec des bacs contenant la litière de votre choix (rafle de maïs, chanvre, lin... )

    Lorsque vous surprenez un rat faisant ses besoins hors de sa litière, soulevez-le doucement et déposez-le dans le coin toilettes. Vous pouvez également ramasser les crottes présentes hors du coin toilette et les y mettre (à effectuer régulièrement !).
    Il est souvent bien plus simple d’apprendre à des rats à faire leurs crottes dans des bacs d’angle que de leur apprendre à uriner dans ces mêmes bacs.

    En effet, les rats se servent du marquage urinaire pour définir leur territoire, ils ont donc naturellement tendance à uriner un peu partout… dans ce cas, ne vous acharnez pas trop, c’est déjà très bien pour eux d’avoir le réflexe d’aller faire leurs crottes dans le coin toilettes et pourra néanmoins diminuer la fréquence du « grand nettoyage de cage ».


Apprendre des tours à un rat :
    Les rats sont des animaux extrêmement intelligents, très joueurs, qui apprennent volontiers des tours pour peu qu’on leur propose cette activité de façon ludique.
    Les tours doivent être appris dans la bonne humeur, avec des séances relativement courtes, et vous ne devez surtout pas réprimander votre rat s’il se disperse ! Dans ce cas, stoppez tout simplement la séance et reprenez plus tard !

    Pour commencer
      Installez vous dans une pièce calme, sans stimulus extérieur. Votre rat doit être en confiance et réceptif à vos gestes et paroles.
      Préparez un petit stock de friandises hors de portée de votre rat.


    L'apprentissage
      Le principe est simple : le rat, gourmand, va chercher à attraper la friandise que vous lui tendez. Effectuez un mouvement avec votre friandise, celui-ci doit être ample pour inciter le rat à vous suivre. Accompagnez ce mouvement d'un ordre simple (par exemple "debout" ou "tourne" selon le mouvement que vous effectuez), qui devra être systématiquement répété sur le même ton.
      À chaque fois que le rat effectue correctement le mouvement, donnez-lui la friandise et félicitez-le en lui parlant de façon enjouée et en le papouillant.

      Au fur et à mesure que le rat s'habitue à l'ordre que vous lui donnez, accélérez le mouvement et diminuez son ampleur. Continuez à distribuer des friandises à chaque réussite !
      N'insistez pas si votre rat se lasse ou "stagne", reprenez calmement un peu plus tard, en baissant légèrement le niveau de difficulté jusqu'à ce que la progression reprenne.


    Pour terminer
      Au fur et à mesure que votre rat progressera, vos mouvements finiront par être de moins en moins amples, voire inexistants, et le rat répondra au seul son de votre voix. Il restera important de le récompenser à chaque réussite même lorsque le tour est parfaitement appris, pour qu'il n'oublie pas.

      Voici un tutoriel très bien expliqué, avec des vidéos illustrant l'apprentissage du "spin" (rat tournant sur lui-même), sur le site PARatSite : >> Faire tourner son rat (spin) <<
Revenir en haut Aller en bas
http://www.zorange-mecanique.fr/
 

[COMPORTEMENT] Apprivoisez et éduquez vos rats

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [COMPORTEMENT] Apprivoisez et éduquez vos rats
» Probleme de comportement entre mes rats
» [COMPORTEMENT] Est-ce que les rats "hibernent" ?
» avis et comparaison sur le comportement de mon rat :)
» comportement rat castré : Baïkal
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM RATS :: Les rats : questions/réponses :: Articles sur les rats-