Bienvenue sur le forum rats.
 
AccueilS'enregistrerConnexion




Partagez | 

 

 et les maladies là dedans ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mollo
Apparition du duvet
Apparition du duvet


Féminin
Messages : 175
Age : 36
Localisation : chez moi
Inscription : 20/09/2013


MessageSujet: et les maladies là dedans ?   Mar 24 Sep 2013, 18:59

Bonjour,
je ne sais pas si c'est très adapté vu qu'on parle plutôt phénotype ici apparemment mais bon voila mon "problème" qui a tout de même rapport avec la génétique :

Je cherche à adopter et j'ai vu pas mal de portées dont les grands parents (pas les parents hein) avaient eu des maladies, parfois mortelles à un âge relativement jeune (bon mes 2 rats ont vécu 3 ans et 2 mois je place peut etre la barre un peu haut à cause d'eux Question ). Je me demande quels sont les réels risques à prendre un raton dont les grands parents auraient eu des tumeurs, avc, problèmes respis, etc ?

Avez-vous déjà pu constater (je m'adresse aux rateries surtout) des maladies récurrentes flagrantes sur vos différentes lignées ? Si oui, quelles étaient ces maladies ?
Je peine à démêler le "risqué" du "pas risqué" pour mes futurs ratons... même si je sais qu'il n'y a jamais aucune garantie à 100%.

Merci de m'avoir lue, j'espère que certain(e)s auront des éléments de réponses à m'apporter, pour le choix de mes ratons et pour ma culture aussi Smile

ps : j'ai lu ce topic qui est plein de bon sens et m'apporte un début de réponse mais je voudrai en savoir plus Smile
Revenir en haut Aller en bas
Diane
Déesse des ratounes
Déesse des ratounes
avatar

Féminin
Messages : 20919
Age : 33
Localisation : Gennevilliers
Inscription : 22/02/2009

Dans le monde du rat : Z'Orange Mécanique (ZOM)

MessageSujet: Re: et les maladies là dedans ?   Mar 24 Sep 2013, 19:17

Bonjour,

Tout d'abord, il ne faut pas se leurrer : TOUTES les familles ont des problèmes. Plus ou moins graves, plus ou moins fréquents, etc.
Il y a une grande part de soucis environnementaux, chez le rat, étant donné que le métabolisme du rat est très rapide, et que son organisme est assez sujet aux mutations spontanées.

En revanche, pour les risques de transmission génétique de certaines pathologies, on peut avoir un indice en regardant le nombre / l'incidence de tel souci dans la famille au complet.


Exemple bête et simplifié, mais qui peut donner une idée du truc :

Raoul a 9 frères et sœurs. Sur ces 9 frères et sœurs, 5 ont des troubles respiratoires chroniques, soit la moitié de la fratrie.
Ses parents / oncles et tantes n'ont rien, juste un petit rhume bien soigné chez un grand-oncle.
Idem pour ses grands-parents / grands-oncles/grand-tantes.
Lorsque Raoul et ses frangins étaient petits, il y a eu quelques décès inexpliqués dans la troupe de la naisseuse, et quelques ronflements.
On peut donc supposer que Raoul et sa fratrie ont été au contact d'un germe/agent pathogène qui les a affaiblis, et que la faiblesse respiratoire de la fratrie de Raoul est d'origine environnementale (et on peut faire des tests bactériologiques pour vérifier si c'est le cas, d'ailleurs).


Robert a 9 fères et sœurs. Sur sa fratrie, trois rats ont des soucis respiratoires chroniques.
Il y a trois rats qui sont décédés d'insuffisance respiratoire parmi ses oncles et tantes, et son père a eu plusieurs petits rhumes au cours de sa vie.
Il y a également cinq décès suite à des pneumonies parmi ses grands-parents / grands-oncles et grand-tantes.
Il y a moins de rats touchés par des troubles respiratoires sur la fratrie de Robert que sur celle de Raoul, en revanche, contrairement à la famille de Raoul, celle de Robert présente de nombreux cas de pathologies respiratoires qui se sont avérées mortelles.
On peut donc supposer ici qu'il y a une fragilité au niveau respiratoire, qui fait que les rats tombent facilement malades et qu'un bête rhume pourra entrainer leur mort alors que ça n'aurait pas forcément été le cas pour d'autres.
C'est bien évidemment, là encore, une supposition.


Dans ce genre de cas, j'aurais (personnellement, mais ça n'engage que moi !) tendance à choisir Raoul plutôt que Robert, pour une éventuelle reproduction, dans le sens où les soucis respiratoires semblent d'origine environnementale plutôt qu'héréditaire.
C'est un pari risqué, il peut tout à fait y avoir une cause génétique à tout ça (des gènes récessifs qui se seraient croisés, et paf, pastèque), et, pour pallier à ceci, on aura du coup tendance à privilégier une rate issue d'une famille présentant très peu de troubles respiratoires.

Avec un peu de bol, les soucis respiratoires n'étaient pas d'origine héréditaire, et Raoul n'aura donc pas transmis de faiblesse particulière à ce niveau-là.
Dans le cas contraire, on aura "limité la casse" en choisissant judicieusement sa partenaire, pour pallier à d'éventuelles faiblesses respiratoires.


En gros, il faut savoir nuancer le propos : tout n'est jamais tout noir ou tout blanc, il y a une très grande part de pas de bol/environnemental dans les pathologies du rat, il faut donc analyser la fréquence d'apparition des soucis sur une famille pour pouvoir définir (avec bien sûr la possibilité de se planter ><) la nature héréditaire ou non des soucis.


Et histoire de compliquer les choses, tu peux tout à fait avoir un raton hyper solide descendant de deux rats dont les parents ont eu des tumeurs (si tumeurs d'origine environnementale, par exemple), et avoir un raton super fragile issu de deux parents de familles en apparence nickel, c'est la magie des gènes récessifs et tout le tralala.


En gros, ce que nous pouvons faire de mieux à l'heure actuelle, c'est effectuer un suivi aussi complet et sérieux que possible, recenser les soucis pour ensuite dégager des schémas d'apparition des problèmes et mettre en lumière les points faibles d'une famille, en tentant de compenser par des mariages judicieux.

Certains éleveurs travaillent en consanguinité pour faire ressortir plus rapidement les soucis, et les éliminer, en sélectionnant systématiquement le rat le plus sain / solide de chaque fratrie, pour continuer sa famille. C'est une méthode risquée (il y a plus de "casse" Sad ) mais également plus rapide et plus fiable pour être certain d'éliminer une bonne partie des soucis héréditaires de l'équation.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.zorange-mecanique.fr/
mollo
Apparition du duvet
Apparition du duvet


Féminin
Messages : 175
Age : 36
Localisation : chez moi
Inscription : 20/09/2013


MessageSujet: Re: et les maladies là dedans ?   Ven 04 Oct 2013, 13:04

Merci Diane,
je reviens faire un petit "bilan", j'ai bien compris que la sélection peut aider mais ne fait pas tout.

Je suis de plus en plus impatiente alors que ça ne fait qu'un peu plus de 2 semaines que je n'ai plus de rat et je suis déjà au taquet pour en reprendre... je me suis un peu renseignée sur la consanguinité aussi, je ne suis pas réfractaire, après cela dépend aussi de quels choix sont faits, au cas par cas, comme pour les repros non consanguines je pense.

N'empêche que je suis malgré toutes ces infos, de plus en plus paumée dans ma tête, j'en viens des fois à me dire (parce que je suis en manque de rats aussi peut être) qu'après tout, une portée kinder, qui s'est faite simplement avec l'instinct des rats, c'est peut etre pas plus con non plus.

Je ne sais pas si c'est pareil pour les rats mais, si je me trompe pas, l'Homme a un super détecteur "génétique" en lui qui lui sert à reconnaitre les partenaires sexuels avec qui il est préférable de s'accoupler afin que leur descendance ait le plus de chances de survie, en faisant un "habile mélange" de gênes en gros.
Qu'en pensez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Becaria
Muster ratoune
Muster ratoune
avatar

Féminin
Messages : 2848
Age : 31
Localisation : Plaisance du Touch (31)
Inscription : 15/06/2009

Dans le monde du rat : Les Rats Alcooliques (ALC)

MessageSujet: Re: et les maladies là dedans ?   Ven 04 Oct 2013, 13:15

Sauf qu'en cas de kinder, souvent la ratte n'a pas le choix vue que ça se passe souvent en animalerie, donc elle se fait chopper par les frères et autres apparentés.

Leur but, c'est de se reproduire vite et beaucoup, pour faire en sorte qu'au moins un ou deux individus sur une portée subsiste à l'état sauvage.

Forcément, ça sera toujours le plus dominant ou le plus rusé, qui grimpera la femelle. Encore qu'elle peut être fécondée par plusieurs mâles... donc plutôt que de laisser faire la nature, au risque de se retrouver avec des soucis dont on n'a pas besoin, on laisse pas le choix à la ratte (de toute manière, sauf si vraiment ils ne peuvent pas se blairer, elle acceptera n'importe quel mâle tant qu'elle est en chaleurs).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lesratsalcooliques.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: et les maladies là dedans ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

et les maladies là dedans ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» maladies indemnes pour faire du fromage?
» Kit de détection de maladies ou de virus
» Dur été pour les maladies fongiques
» Recette pour insectes et maladies
» Dehors et dedans
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM RATS :: Les rats : questions/réponses :: Reproduction et génétique-